[Emploi] Enseignant vacataire Université Paris 13 – Sociologie du Travail

Nous diffusons ici une offre d’emploi transmise à l’association et qui peut intéresser certaines personnes de notre réseau.


L’université Paris 13, campus de Bobigny, cherche un enseignant vacataire pour :

–        Faire un cours magistral de sociologie du travail (niveau approfondi) pour les étudiants de 3année de Licence Sciences Sanitaires et Sociales.

Ce CM (20h) doit être dispensé obligatoirement le lundi matin à partir du 9 janvier 2017.

Descriptif du cours :

 –       Le cours retracera la façon dont la sociologie du travail s’est émancipée de la sociologie industrielle et de l’étude du travail ouvrier pour s’intéresser aux métiers de service et aux professions. Des notions clés comme « la socialisation professionnelle », le poids des « trajectoires sociales », les effets des « contextes locaux », la notion de « perspectives », etc. seront présentées à partir de recherches contemporaines sur le monde du travail.

La rémunération est de 40 euros net de l’heure pour les TD et 61 euros pour les cours magistraux. Il faut que l’enseignant remplisse les conditions pour être payé comme vacataire par l’université (être inscrit en thèse sans contrat doctoral, ou être salarié  effectuant 900 h/an ou 300 h d’enseignement).

Voir les conditions et la procédure administrative ici : http://www-smbh.univ-paris13.fr/documents-administratifs/heures-complementaires.html

Merci d’envoyer vos CV à l’adresse suivante : karimaguenfoud@hotmail.com

Journée d’étude sur la transmission – 24 mars 2017, Paris

Nous transmettons ici une information d’un membre de l’APSE, qui pourrait intéresser les personnes de notre réseau. L’APSE n’est pas organisatrice de cet évènement.

Journée d’étude sur la transmission

Vendredi 24 mars 2017  – 9h30-17h30 à Paris 15ème

 Transmettre ? Entre répétition et transformation

Initiales Réseau Pluridis, en association avec Anne Bastard (Aldae Conseil), Anasthasia Blanché, Mathieu Guilbert (Cabinet Relief), Emmanuel Gratton, Alex Lainé, Brigitte Le Chevalier et Florence Osty, vous propose une journée d’étude sur la transmission.

La transmission – des savoirs, valeurs, repères, objets, symboles, secrets, tabous… – a toujours constitué la base du lien social. Mais dans  nos sociétés contemporaines, ce besoin d’affiliation, de reliaison entre individus, collectifs et générations est aujourd’hui questionné.

Le contexte de transformation radicale de nos sociétés élude bien souvent cette question et son inscription temporelle… La primauté absolue est donnée à l’action et au présent. En même temps, l’injonction à être « entrepreneur de sa vie » participe de l’illusion d’un auto-engendrement qui rendrait inutile tout besoin de transmission.

Pour autant, les processus de transmission n’ont pas disparu. Ils sont en pleine mutation et posent des questions nouvelles :

  • Quelles sont les formes contemporaines de la transmission ?
  • Quel statut accorder à l’expérience lorsque les repères évoluent sans cesse ? Que devient l’objet  de la transmission ?
  • Que faire des héritages qui nous incombent ? Quelles modalités de circulation entre générations ? Qui transmet à qui ?
  • Quel rôle jouent les collectifs d’appartenance (personnels, familiaux, professionnels… ) dans la constitution, la circulation et la vitalité des expériences, savoirs, cultures, … ? Comment faire lorsque ces collectifs ne sont pas stables, se fragilisent ou se renouvellent sans cesse ?

La notion de transmission est à l’évidence multidimensionnelle, elle convoque à la fois les sphères sociale, économique, culturelle, psychique… et reste en partie inconsciente.

Elle sera plus particulièrement abordée dans les champs de la famille et du travail et de leurs imbrications respectives.

Pour plus d’informations : Flyer descriptif de l’évènement
Inscription : réservation en ligne

Les entreprises sont-elles redevables à la société ?

Une rencontre-débat intéressante hier soir à Paris autour de nos invités Françoise QUAIREL-LANOIZELEE et Michel CAPRON sur la thématique de la responsabilité sociale (et sociétale) des entreprises.

Les pistes de réflexion abordées ensemble :

  • Qu’est-ce donc que la RSE ? D’où vient cette thématique ?
  • Pourquoi et comment les entreprises intègrent-elles à leurs objectifs économiques des objectifs environnementaux et sociaux ?
  • Quelle pression des parties prenantes, quels discours, quelles pratiques mettent en lumière les dilemmes de la RSE ?
  • En quoi les entreprises sont-elles redevables à la société et concernées par les enjeux du développement durable ?
  • Quelles prémices d’un nouveau cadre de régulation pour la RSE des firmes multinationales sont en train d’émerger ?

Merci aux participants, à l’atelier APSE “entreprise réinventée, entreprise à réinventer ?” et à notre partenaire le site Nonfiction.fr

Rencontre-débat APSE 12 décembre 2016

Sociologie, intervention et médiation – recherche de témoignages

Dans le cadre de la préparation d’un futur évènement autour des liens entre sociologie, intervention et médiation, l’APSE recherche des médiateurs/trices qui ont également une expérience en sociologie ou des sociologues ayant développé des compétences en médiation dans le cadre de leur activité d’intervention.

Vous êtes médiateur/trice et vous avez été formé(e) à la sociologie (ou d’autres disciplines en sciences sociales) ?
Vous êtes sociologue et vous avez complété vos compétences par une formation à la médiation ?
Vous intervenez dans des organisations de travail à travers une approche de médiation, en mobilisant des grilles d’analyse issues de la sociologie ?
Nous aimerions échanger avec vous !

Si vous êtes concerné(e) et intéressé(e) par une réflexion sur le sujet, merci de contacter l’association par mail : contact@apse-asso.fr ou de nous aider en relayant cette annonce dans vos réseaux respectifs.

En vous remerciant par avance !

Appel à communications – 28ème Congrès AGRH

28ème Congrès AGRH
du 11 au 13 octobre 2017 à Aix-en-Provence

Le thème du 28ème congrès de l’AGRH (Association Francophone de Gestion des Ressources Humaines), « GRH et alternatives », invite à analyser ou à inventer une GRH renouvelée.
Afin d’alimenter la réflexion, le 28ème congrès de l’AGRH invite les chercheurs et praticiens à éclairer les questions suivantes :

  • Quels modèles et pratiques de GRH observe-t-on dans les organisations alternatives ?
  • Quelles innovations en matière de GRH observe-t-on dans les organisations privées et publiques plus « classiques » ?
  • Le développement d’une GRH alternative, ouverte à ses parties prenantes externes et à son territoire, soutenable socialement et humainement, pourrait-elle passer par de nouveaux outils et dispositifs de gestion, et lesquels le cas échéant (observatoires sociaux, espaces de dialogue, etc.) ?
  • Existe-il d’autres façons pour gérer l’Homme au travail que la GRH ? Faut-il libérer les entreprises et les travailleurs de la GRH ?
  • Le recours aux comparaisons internationales ou aux études historiques peut-il fournir des pistes pour réinventer la GRH ici et maintenant ?
  • Qu’en est-il de la GRH dans les réseaux d’entreprises qui comptent de nombreuses organisations sous-traitantes, parfois délocalisées, et toujours dans un rapport de soumission très fort vis-à-vis de leur(s) donneur(s) d’ordre ?
  • Quelle GRH pour des travailleurs qui sont dans des relations d’emploi « alternatives » par rapport à la norme juridique de l’emploi salarié à durée indéterminée ?

Les communications soumises pourront être de nature théorique ou articulant théorie et analyse empirique. Ces dernières doivent être basées sur différents types de dispositifs d’enquêtes et de modes d’analyse des données (étude de cas, observations, analyse de documents d’archives, recherche-action, etc.) dès lors qu’elles conjuguent pertinence et rigueur. Des approches interdisciplinaires permettant de nourrir la réflexion sur ces questions de GRH et d’alternatives sont bienvenues.

Le congrès annuel de l’AGRH est également plus largement ouvert à toutes les communications de qualité relatives à la GRH.

Date limite de dépôt des intentions : 3 février 2017.

L’appel détaillé est disponible en cliquant ici.

Le site de l’AGRH : http://www.agrh.fr

Offre d’emploi – conseiller en organisation – Ville de Saint-Denis

L’APSE a reçu cette offre d’emploi qui pourrait intéresser les contacts de notre association.
Si vous souhaitez diffuser des offres d’emploi ou de stage à destination d’étudiants, professionnels et/ou chercheurs en sociologie, n’hésitez pas à transmettre au secrétariat de l’association : contact@apse-asso.fr

Offre d’emploi – Ville de Saint-Denis – Conseiller en organisation

Au sein de la Direction générale de la Ville de Saint-Denis, sous l’autorité de la cheffe du service Suivi de gestion, évaluation et qualité, vous participez à la structuration de la fonction d’analyse organisationnelle. Vous accompagnez les directions, en lien avec la DRH et la communication interne, pour concevoir et mettre en œuvre leurs organisations, mais également pour améliorer le fonctionnement des organisations existantes ainsi que les méthodes de travail :

  • Vous accompagnez les directions dans la mise en œuvre d’un plan de réformes de structures (ex : accueil, sport, solidarités, éducation, CTM…), en lien avec la DRH et la communication interne (diagnostics organisationnels et préconisations, accompagnement au changement, proposition d’outils de travail … )
  • Vous accompagnez les directions pour améliorer leurs organisations (analyse des organisations, des pratiques, des process et des outils, animation de collectifs de travail, …)
  • Vous menez des dispositifs d’évaluation afin d’impulser une logique d’amélioration continue sur la question des organisations de travail ;
  • Vous participez aux missions du service au sein de l’équipe : apporter une aide à la décision, participer à l’évolution du processus et des outils du suivi de gestion, apports en méthodologie …

Profil recherché : Attaché, attaché principal. Expérience des collectivités territoriales et maîtrise de leur cadre RH. Connaissance de la sociologie et du management des organisations. Connaissances éventuelles en matière d’ergonomie ou de psychodynamique du travail. Pratique de l’analyse des organisations, de l’accompagnement au changement et de la gestion de projet. Esprit d’équipe, capacité à animer un collectif de travail, capacités d’écoute, pédagogie, dynamisme, rigueur, esprit de synthèse, créativité.

Poste à pourvoir dès que possible

Pour plus d’informations, téléchargez l’offre d’emploi en cliquant sur ce lien.